Biographies des intervenants

Isabelle-Rachel Casta (France)
Isabelle-Rachel CASTA est professeur de Littérature à l’Université d’Artois, spécialisée en culture criminelle, sérialité, dark fantasy et thanatofictions. Elle projette d’aller au Canada (Université de Montréal, mai 2014), pour montrer comment et pourquoi les séries contemporaines enseignent un nouvel art d’aimer.

Pedro Cravinho (Portugal)
Pedro Cravinho est un étudiant chercheur au Centre d’Études de Jazz et Institut d’Ethnomusicologie, à l’Université d’Aveiro. Il est membre du Centre d’Études de Jazz à l’Université d’Aveiro et ses intérêts de recherches incluent l’histoire de jazz portugaise, le jazz dans la télévision et le jazz et la politique, particulièrement la relation entre le jazz et les mouvements politiques/sociaux au Portugal pendant le régime « fasciste » d’Estado Novo. Ses recherches l’ont conduit à s’intéresser à l’intersection de jazz avec la télévision et la politique au Portugal.

Barbara Dupont (France)
Après un Master à l’IHECS (Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales) à Bruxelles, conclu par un mémoire intitulé « Grey’s Anatomy comme exemple d’empowerment féminin », Barbara a suivi un Master complémentaire en Cultural Studies à la KUL (Katholieke Universiteit Leuven), lui aussi finalisé par un mémoire traitant de la portée idéologique des séries, intitulé « La représentation de la masculinité dans la série TV Glee ».

Julian Delgado (Argentine)
Julian Delgado est Professeur en Histoire à l’Université de Buenos Aires (UBA). Il est spécialiste des rapports entre musique, histoire et politique dans le rock nacional argentin. Actuellement il habite à Paris, où il étude à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) sous la direction d’Esteban Buch.

Sarah Hatchuel (France)
Sarah Hatchuel est Professeur en littérature anglaise et cinéma anglophone à l’université du Havre où elle dirige le « Groupe de Recherche Identités et Cultures ». Elle est l’auteur de plusieurs livres sur Shakespeare au cinéma, ainsi que d’un ouvrage sur la série Lost. Elle travaille actuellement sur un ouvrage consacré aux rêves dans les séries télévisées américaines, en partenariat avec Monica Michlin (à paraître aux Editions « Rouge Profond » en 2014). Elle a également participé à l’organisation de plusieurs colloques et journées d’étude sur les séries (au Havre et à Rouen), et co-dirige la revue TV/Series.

Ariane Hudelet (France)
Ariane Hudelet est Maître de Conférences en études anglophones à l’université Paris Diderot, spécialiste de cinéma, de séries, et de littérature anglophones. Elle co-dirige une revue en ligne « TV/Series », dont elle a également co-dirigé le premier numéro. Elle est l’auteur de Pride and Prejudice: Jane Austen et Joe Wright, Armand Colin, 2006, et co-auteur de The Cinematic Jane Austen, avec David Monaghan et John Wiltshire, McFarland, 2009; elle a aussi co-dirigé, avec Shannon Wells-Lassagne, De La Page Blanche aux Salles Obscures. Elle travaille aujourd’hui sur l’oeuvre de David Simon.

Chloé Huvet (France)
Chloé Huvet est élève en musicologie à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Après deux années de classe préparatoire au Lycée Fénelon de Paris en option musique, elle intègre l’ENS de Lyon en septembre 2008. Elle soutient en 2011 un mémoire de recherche intitulé John Williams, héritier du symphonisme de l’âge d’or hollywoodien ? Etude comparative d’E.T. the Extra-Terrestrial et de Jurassic Park de Steven Spielberg (1982-1993), et obtient son master de recherche en musicologie. Elle a publié un article intitulé « Musique, regard et point de vue dans Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick, 1999) ». Elle prépare actuellement une thèse sur la musique des deux trilogies de la saga Star Wars créée par George Lucas, sous la direction de Gilles Mouëllic et Michel Duchesneau.

Jérémy Michot (France)
Après avoir validé une licence Arts du Spectacle mention Musique (2007-2010) et un master Arts Musique et Musicologie (2010-2012) à l’université Montpellier 3, Jérémy Michot se dirige dès septembre 2012 vers les études cinématographiques afin de débuter un doctorat interdisciplinaire sur les rapports entre musique et image dans la série télévisée. Issu d’une formation musicale au conservatoire d’Antibes (1997-2007), il étudie le piano et commence en parallèle de ses études une activité d’accompagnateur. Depuis septembre 2011, il enseigne le solfège et le piano à l’école de musique Cadence (Montpellier).

Mathieu Pierre (France)
Après des études cinématographiques à l’Université Charles-de-Gaulle de Lille, Mathieu Pierre obtient le CAPES de Lettres Modernes et la certification à enseigner le Cinéma Audiovisuel. Il entreprend en 2011 une thèse sous la direction de Giusy Pisano à l’Université de Paris-Est sur la réactualisation du fantastique dans la série télévisée américaine contemporaine. Par ailleurs, il est l’auteur d’un article sur la tension narrative dans la série US et d’une réflexion sur les aspects philosophiques des séries à « univers».

Nicolas Planchard (France)
Nicolas Planchard est docteur en Histoire culturelle (chercheur associé au Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, Université de Versailles Saint-Quentin). Il a consacré sa thèse (soutenue en décembre 2010) à la médiatisation d’Andreï Tarkovski en France (1962-1987).

Solveig Serre (France)
Solveig Serre est archiviste paléographe, docteur en histoire de l’Université Paris 1. Ses recherches portent sur l’histoire des institutions culturelles (institutions lyriques parisiennes sous l’Ancien Régime / cabarets, cafés concerts et music-hall aux XIXe et XXe siècles / squats artistiques parisiens) ainsi que sur l’histoire sociale et politique du rock. Elle prépare actuellement un ouvrage consacré au groupe de rock indépendant anglais New Model Army.

Anaïs Le Fèvre-Berthelot (France)
Ancienne élève de l’ENS de Lyon, Anaïs Le Fèvre-Berthelot est agrégée d’anglais et bénéficie actuellement d’un contrat doctoral à l’université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Sa thèse en civilisation américaine, réalisée sous la direction de Divina Frau-Meigs, porte sur la voix des femmes dans les séries télévisées américaines contemporaines

Christophe Magis (France)
Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche en Sciences de l’Information et de la Communication (SIC) à l’Université Paris 8 (« Vincennes à St-Denis »), Christophe Magis a soutenu en 2012 une thèse de doctorat sur l’analyse des relations entre industrie musicale et industrie publicitaire à travers l’étude des musiques utilisées dans les publicités, sous la direction de Philippe Bouquillion (SIC) et de Jean-Paul Olive (Musicologie). Ses travaux, proches des théories des industries culturelles et des études sur les musiques populaires s’attachent à réfléchir, dans une approche critique, l’articulation des questions à la fois économiques, politiques, sociologiques mais aussi esthétiques dans la recherche sur l’industrie de la musique et sur la culture populaire.

Gérard Dastugue (France)
Gérard Dastugue est maître de conférences à la Faculté Libre des Lettres et des Sciences Humaines où ses travaux portent essentiellement sur l’analyse filmique et la réception de la musique de films, ainsi que sur le cinéma d’animation et de l’enfance et le marketing jeunesse. Rédacteur et éditeur délégué du webzine Traxzone.com (1999-2009) pour lequel il a rencontré de nombreux compositeurs, cinéastes et techniciens, il intervient également auprès de labels musicaux (Lympia Records, Music Box Records) et signe les notes internes d’éditions discographiques de musiques de films (L’enfant des Loups, Le Grand Pardon, L’Imprécateur…). En 2012, il fonde ACE Productions, association de promotion et production d’événements artistiques et culturels et devient producteur et directeur artistique de nombreux projets événementiels. Il compose également pour le court-métrage et la scène.

Florent Favard (France)
Actuellement en deuxième année de doctorat à l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, au sein du laboratoire MICA, Florent Favard travaille sous la direction de Pierre Beylot sur une thèse intitulée « La Promesse d’un dénouement : énigmes, quêtes et voyage dans le temps dans les séries télévisées de science-fiction contemporaines ». Je cherche à analyser la tendance des séries de science-fiction des années 2000 à proposer un récit qui semble prévu à l’avance, qui promet au spectateur un dénouement qui désamorcera le déséquilibre posé dans l’épisode pilote : quitter l’île pour LOST, ou trouver la Terre dans Battlestar Galactica. Plus largement je m’intéresse depuis mon mémoire au domaine des « genres fictionnels de l’imaginaire » pour paraphraser Francis Berthelot, au cinéma, à la télévision et dans les jeux vidéo.

Marine Legagneur (France)
Doctorante à Paris III en Arts et Médias, Marine Legagneur est spécialiste de la série télévisée, à laquelle elle consacre sa thèse, sous la direction de François Jost. Elle est l’auteur d’un travail socio-sémiologique concernant le feuilleton Plus Belle la Vie, travail qui aborde la série sous l’angle des stratégies de diffusion des chaînes publiques, et des enjeux politiques qui structurent le milieu de la production de télévision. Elle a publié plusieurs articles concernant l’écriture de la fiction sérielle, et s’intéresse avant tout à la spécificité de l’objet télévisuel de fiction dans le champ audiovisuel, aux évolutions de la rhétorique télévisuelle, et à la mise en place d’une méthodologie propre à l’étude de la télévision.

Lidwine Linares (France)
Maître de Conférences en Etudes Hispaniques à l’Université de Limoges depuis 2011, j’enseigne au sein du Département d’espagnol de la Faculté des Lettres et assure les cours d’art hispanique et d’analyse de l’image. Mes recherches sont plus particulièrement centrées sur les représentations textuelles et plastiques de l’Histoire espagnole et de ses héros. De même, je m’intéresse au discours de la mémoire et à la façon dont est abordée et envisagée l’Histoire aujourd’hui, notamment à travers les séries télévisées. J’ai d’ailleurs dirigé, l’an dernier, un mémoire de M2 intitulé Cuéntame como pasó, un outil historiographique.

grande_bretagne_1606Isabelle-Rachel CASTA is a Literatury professor at the University of Artois, specialized in criminal culture, « sérialité », dark fantasy and thanatofictions. She intends to go to Canada (University of Montreal, in May, 2014), to show how and why the contemporary series teach a new art to love.

Pedro CRAVINHO is a student-researcher in the center of Studies of Jazz and Institute of Ethnomusicology, at the University of Aveiro. He is a member of the Center of Studies of Jazz at the University of Aveiro and his interests of researches include the Portuguese story of jazz, the jazz in the television and the jazz and the politics, particularly the relation between the jazz and the political / social movements in Portugal during the « fascist » regime of Estado Novo. His researches led him to be interested in the intersection of jazz with the television and the politics in Portugal.

Barbara DUPONT. After a Master’s degree in the IHECS (Institute of the High Studies of the Social Communications) in Brussels, concluded by an entitled report  » Of Grey Anatomy as example of empowerment feminine « , Barbara followed a complementary Master’s degree in Cultural Studies in the KUL (Katholieke Universiteit Leuven), also finalized by a report dealing with the ideological impact of the series, entitled  » The representation of the manliness in the television series Glee « .

Julian DELGADO is Professor in History at the University of Buenos Aires. He is a specialist of relationships between music, history and politics in the rock Argentine nacional. At present he lives in Paris, where he studies at the French School for Advanced Studies in Social Sciences, supervised by Esteban Buch.

Sarah Hatchuel is Professor in English literature and English-speaking cinema at the university of Havre where she manages the « Group of Research Identities and Cultures ». She is the author of several books on Shakespeare in the cinema, as well as a work on the series Lost. She works at present on a work dedicated to the dreams in the American television series, in partnership with Monica Michlin (to appear to the publishing « Rouge Profond » in 2014). She also participated in the organization of several colloquiums and days of study on the series (in Havre and in Rouen), and co-manage the TV/SERIES magazine.

Ariane Hudelet is a lecturer in English-speaking studies at the university Paris Diderot, the specialist of cinema, series, and literature English-speaking. She co-manages a TV/SERIES on-line magazine, whose first number she also co-managed. She is the author of Pride and Prejudice: Jane Austen and Joe Wright, Armand Colin, on 2006, and co-author of The Cinematic Jane Austen, with David Monaghan and John Wiltshire, McFarland, on 2009; she also co-managed, with Shannon Wells-Lassagne, Of The Blank page to Cinemas. She works on David Simon’s work today.

Chloé Huvet is a student in musicology at the Superior School of Lyon. After two years of preparatory courses at the High school Fénelon of optional Paris music, she integrates the ENS (teacher’s training college) of Lyon in September, 2008. She supports in 2011 a report of research entitled « John William, heir of the symphonisme of the age of Hollywood gold? Comparative study of E.T. the Extra-Terrestrial and Jurassic Park de Steven Spielberg (1982-1993) », and obtains its Master’s degree of research in musicology. She published an entitled article « Music, look and point of view in Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick, on 1999) ». She prepares at present a thesis on the music of both trilogies of the legend Star Wars created by George Lucas, supervised by Gilles Mouëllic and Michel Duchesneau.

Jérémy Michot. Having validated a bachelor’s degree, performing arts mention Music and a Master’s degree Arts Music and Musicology at the university of Montpelier, Jérémy Michot goes from September, 2012 to the film studies to begin an interdisciplinary doctorate on relationships between music and image in the television series. Stemming from a music group to the academy of Antibes (1997-2007), he studies the piano and begins in parallel of his studies an activity of guide. Since September, 2011, he teaches the music theory and the piano in the music school Cadence (Montpelier).

Mathieu Pierre. After film studies at the University Charles-de-Gaulle, in Lille, Mathieu Pierre obtains the CAPES of Contemporary literature and the certification to teach the Media Cinema. He begins in 2011 a thesis supervised by Giusy Pisano to the University of the Paris-East on the updating of the fantasy in the contemporary American television series. Besides, he is the author of an article on the narrative tension in the US series and a reflection on the philosophic aspects of the series with « universe ».


Nicolas Planchard is a doctor in cultural History (researcher associated in the center of Cultural History of the Contemporary Societies, University of Versailles Saint-Quentin). He dedicated his thesis (supported in December, 2010) to the mediatization of Andreï Tarkovski in France ( 1962-1987 ).


Solveig Serre is an archivist paleographer doctor in history at the University Paris 1. Her researches concern the history of the cultural institutions (Parisian lyric institutions under the Ancien Régime / cabarets, cafés with live music and music hall in XIXth and XXth centuries / Parisian artistic squats) as well as on the social and political history of the rock. She prepares at present a work dedicated to the English independent rock band New Model Army.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s